Action et adrénaline – Adrien de Meyer

Cobalt Project Adrien de Meyer

Le RAS, vous connaissez? Prenez un terrain d’environ 30000 m², des ponts suspendus, des bâtiments fortifiés, des véhicules tout terrain, des systèmes informatiques de pointe, des écrans de contrôle, des armes de paintball en tous genre, des harnais de combat, des équipes déterminées, un sens tactique aigu, une bonne dose d’adrénaline … et vous avez le “Real Action Sport” de Cobalt Project !

Installé depuis 2012 à la Croix sur Lutry, ce jeu de rôle stratégique à taille humaine a tout d’un jeu vidéo grandeur nature qui fait appel à la fois à la condition physique et au sens stratégique des joueurs. Une expérience unique au monde dans une infrastructure à couper le souffle tellement c’est réaliste. Nous avons rencontré le fondateur de Cobalt Project, Adrien de Meyer, un entrepreneur visionnaire et jamais à court d’idées pour faire évoluer son projet.

 

1. Que faites-vous actuellement dans la vie ?

Avec mon équipe, je développe et gère un jeu et discipline sportive d’un nouveau genre appelé Cobalt Project. C’est un RAS, Real Action Sport. Bien qu’inspirée du paintball scénarisé, cette activité est plutôt décrite dans la presse et par nos participants comme un jeu vidéo grandeur nature.

 

2. Pouvez-vous nous raconter l’histoire de Cobalt Project ?

L’idée est née il y a 8 ans lors d’un paintball itinérant entre amis organisé dans le cadre d’une fête en montagne. Très vite j’ai remarqué l’engouement que suscitait cette activité sans pour autant être très enthousiaste sur le fait que le but unique soit d’éliminer l’adversaire. Ainsi est né le projet de développer un jeu où l’arme est uniquement un outil pour faciliter l’accomplissement d’une ou plusieurs missions.

J’ai ainsi imaginé un jeu d’exploration dont le but est d’acquérir des points en fonctions de ressources et d’objet que l’on trouve sur un ou des lieux donnés et maîtrisés. Je me suis vite rendu compte que la préparation d’une phase de jeu était longue et couteuse (creuser, cacher, retrouver….), il fallait alors pensait à optimiser en informatisant les actions des joueurs et en centralisant les ressources plutôt que de les cacher à chaque partie.

Depuis 3 ans et avec la chance de pouvoir développer cette activité dans un environnent adéquat à Lutry, Cobalt Project est devenu un jeu unique au monde avec un système performant, un matériel dédié de très haute qualité et un format que l’on commence à répliquer sous forme de licences. Notre but aujourd’hui est l’expansion de notre constellation de Maps afin d’offrir à notre communauté de gamers des tableaux de jeu divers et variés dans plusieurs villes du monde. Aujourd’hui des Maps sont déjà en préparation en Europe et ailleurs.

Cobalt Project Lausanne

3. Avec quels films cultes qualifierez-vous Cobalt Project ?

Si nous devons décrire COBALT en choisissant 2 films cultes, ce sera :
– FIGHT CLUB pour l’esprit communautaire et la complicité de nos adeptes
– HUNGER GAME pour ce que nous aspirons à devenir sur le plan technologique et compétitif sans le côté de l’élimination fatale J.


4. Quel est votre endroit et/ou activité préféré en Suisse romande ?

Cobalt Project parce que j’y joue et que j’y vis ! Et quand le temps me le permet en-dehors du LAB alors j’apprécie les bonnes tables de la région, de la Cantinetta de Lutry au Chalet des Enfants au Mont.

Le Lavaux à pied ou en vélo est un lieu de revitalisation incomparable. Le wake surf au départ du port de Lutry avec Offaxis, un exutoire de stress fantastique !

Cobalt Project Lausanne

 

5. Quelle musique vous inspire le plus et pourquoi ?

Si j’étais vraiment contraint de ne choisir qu’un seul genre musical, ce serait la Deep House. Cependant à Cobalt nous travaillons souvent en musique dans la création et le développement du jeu, je dirai donc que cela dépend souvent de l’instant présent, du projet et de la tendance. Je peux trouver de l’inspiration dans le morceau le plus commercial du moment !

Allez, je vous rassure, Couleur 3 berce tous mes déplacements en voiture !

 

6. Concernant les « Nouveaux médias », comment utilisez-vous les nouvelles technologies et comment influencent-t-elles votre quotidien ?

Cobalt offre clairement à ses gamers de jouer un rôle dans lequel ils s’investissement souvent de la responsabilité d’ un super héros. Notre force est la transmission de l’expérience par le média (Photo, video). Les réseaux sociaux sont donc un outil indéniable de partage et de sublimation de cette expérience unique. Communiquer plus et mieux n’est pas un danger en soi.

Le danger réside dans la substitution du contact humain par le contentement du «clic».

Cobalt est un lieu de rencontre et de partage favorisé par les moyens de communication modernes et non le contraire.

 

7. Quelle est votre plus grande réussite et/ou regret jusqu’à présent ?

Ma plus grande réussite dans laquelle je n’ai pas forcément joué un très grand rôle est indéniablement ma fille Mila. Elle inspire chaque seconde de ma vie.

Je n’ai pas de regret pour le moment. Le regret vient de ce que l’on n’a pas fait et non de ce que l’on a fait. J’espère avoir encore assez de temps devant moi pour découvrir et tenter plein de choses afin d’avoir un minimum de regret possible lorsque je fermerai les yeux sur ma vie.

 

8. Quels sont vos projets d’avenir pour les prochains 5 ans ?

Les objectifs que nous nous sommes fixés au sein de notre organisation sont ambitieux. Cobalt Project est donc mon projet d’avenir pour les 5 prochaines années. J’espère cependant pouvoir compter sur mon équipe de choc pour pouvoir y inclure un tour du monde en solitaire avec 5.- par jour.

Ensuite, et si l’on me prête vie, je prévois le développement d’un jeu d’un nouveau genre s’étendant à la planète entière mais ça, c’est encore une autre histoire …

 

Adrien de Meyer, nous vous remercions pour votre temps.

 

Nom : de Meyer
Prénom : Adrien
Nationalité : Suisse
Ville : Grandvaux
Profession : Entrepreneur
Web : CobaltProject.com

 

Cobalt Project Airsoft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *